Sous le signe du Soleil noir 

François Di Dio souhaitait voir paraître certains inédits de ses auteurs et des textes qu’il appréciait alors qu’il avait cessé les activités du Soleil Noir. Il nous accorda amicalement sa confiance et nous proposa de continuer ce travail de mémoire et de prospection poétique en respectant sa ligne éditoriale.