les 11 collections attestent de la fécondité d'une nouvelle "bibliophilie affective".